Comment se faire voler 250 $ en dormant dans un hôtel Holiday inn non fumeur aux Usa

Bien sûr vous êtes sur mon blog dédié aux voyages et ce que je vais vous expliquer, fait partie du voyage, puisque aujourd’hui nous allons parler hôtellerie.
Lors de notre dernier voyage, cet hiver, sur la côte ouest des Etats unis nous avons fait l’expérience des dérives liées à l’insuffisance de maîtrise de la loi anti tabac dans les hôtels.
Nous avons séjourné dans divers hôtels

Le dernier soir nous avons dormi dans un  Holiday inn appartenant au groupe IHG (Inter Continental Group Hôtel) en Californie.
Nous avons été victimes d’un débit non approuvé de 250 us $ après notre départ alors que le matin même la directrice en personne nous avait remis notre facture sur laquelle aucune charge supplémentaire n’était due et donc un compte à 0.00.

Nous sommes partis prendre l’avion tranquillement.
Moi j’appelle cela du vol
Nous avons mis 4 mois pour comprendre le mécanisme du piège qui permet de voler ainsi  en toute impunité le client européen principalement.
1- la loi anti tabac en vigueur dans de nombreux états interdit de fumer dans les lieux publics et dans les hôtels qui deviennent de plus en plus 100% non fumeurs.
2- les directions d’hôtels font signer un papier indiquant que le non respect du règlement de l’hôtel interdisant de fumer sera sanctionner par une amende de 250 $ (chez Holiday inn)
Mais l’hôtelier ne présente pas de règlement intérieur écrit précisant les modalités qui conduisent à la verbalisation (flagrant délit, déclenchement du détecteur de fumée etc…)
3- L’hôtelier demande votre carte bancaire et prend l’empreinte, c’est normal, ça se fait partout
4- L’hôtelier vous présente une feuille avec les caractéristiques de la chambre louée en posant son doigt sur l’emplacement où vous devez signer.
Vous êtes fatigués par la route, vous avez hâte de prendre une douche, vous faites confiance et vous signez au plus vite.
Vous n’avez pas vu les petits caractères figurant juste au dessus de votre signature disant :
« I authorize the hotel to charge my credit car for all incurred charges during my stay » Cela signifie : « j’autorise l’hôtel à prélever (ou débiter) sur ma carte de crédit pour toutes les charges survenues pendant mon séjour »
Vous  venez de signer ce qui est écrit : « une autorisation de prélèvement » par un moyen de paiement, la carte bleue.
Ceci est un ordre de paiement «en blanc» pour un montant inconnu de vous, que la banque en France, doit obligatoirement exécuter conformément à notre code monétaire et financier.
Cet ordre est irrévocable après prélèvement.
Le piège est là:
 l’absence de règlement fixant les conditions de verbalisation des clients pour l’usage de cigarettes, 
la signature d’une autorisation de prélever votre carte de crédit
Ceci va au delà d’une simple prise d’empreinte qui, elle, ne constitue pas un ordre de paiement
Dans les jours qui suivent votre départ de l’hôtel, votre compte sera débité d’un montant correspondant à celui de l’amende que vous avez signé.
Vous contesterez cette opération auprès de votre banque, celle ci va mener son enquête sur les conditions d’exécution de l’opération.
La banque vous communiquera les éléments de réponse de l’hôtelier :
un court message indiquant le motif :

  • odeur de fumée de cigarette dans votre chambre après votre départ
  • la feuille que vous avez signé autorisant le prélèvement sur lequel l’hôtelier aura calqué après votre départ l’empreinte de votre carte bancaire (c’est l’autorisation de prélèvement)
  • une facture de 250 us$, non approuvée par signature, correspondant au montant de la pénalité si on vous prenait en train de fumer dans une chambre non fumeur.
  • le document qu’on vous a fait signer au «check in» précisant le montant de la pénalité si vous fumez.

Tous les éléments sont réunis: autorisation de prélèvement, signature, empreinte et connaissance du montant.
La banque vous répond que vous avez signé un ordre irrévocable et que vous connaissiez le montant du débit, l’hôtelier a été payé, c’est légal.
Bien sur nous ne fumons pas et avons été victimes d’une fraude par Holiday inn
Je précise que la femme de ménage était rentrée dans notre chambre en notre présence quand nous sortions les bagages pour vérifier l’état de la chambre et avait commencé à vider les poubelles. Tout était ok et nous étions loin d’imaginer que le mécanisme parfait de la fraude allait tomber sur nous.
J’ai bien évidemment fait des recherches pour aller plus loin dans la compréhension de ce vol et j’ai trouvé une information terrifiante sur le blog de Christopher Elliott,  avocat pour les consommateurs et journaliste travaillant notamment pour le National geographic traveler.
Here’s how smokers circumvent the rules: After checking in, they light up in their rooms and flush the evidence down the toilet. Then they phone the front desk to complain about the odor of cigarette smoke, and when an employee offers to move them, they decline, saying they’ve already unpacked.
“However, the guest has just established that it was a previous guest who smoked in the room — not they — and any chance of charging the smoking fee has gone out the window,” McElroy told me. “And God save the poor desk clerk who goes back in the records to back-charge the previous guest who stayed in that room.”

Vous traduirez vous même mais je vous donne la teneur des propos :
Si vous êtes fumeurs dans un hôtel non fumeur, entrez dans votre chambre, allumez une cigarette, faites disparaître les preuves dans les toilettes. appelez la réception pour vous plaindre de l’odeur de cigarettes mais refusez qu’on vous change de chambre sous prétexte que vous avez défait vos bagages. Vous pourrez fumer en toute impunité puisque que ce sera le précédent occupant de la chambre qui (comme moi) se verra débité de l’amende pour fumée même s’il n’y a jamais fumé !!!
Ceci est une pratique très connue des américains fumeurs pour se prémunir contre le risque important de se voir infliger une amende pour le tabac dans les hôtels non fumeurs.

En conclusion, amis voyageurs, qui dormirez dans les hôtels de la chaîne IHG et en particulier chez Holiday inn et Holiday inn express vous serez obligés de signer cette autorisation de prélèvement. Informez la direction que votre chambre sent la fumée même si c’est faux.

Et surtout au check out, n’oubliez pas:

de réclamer l’empreinte de carte bleue prise et signée au check in et détruisez là

de prendre votre facture avec un solde dû à 0,00
Quoique le mieux est d’éviter cette chaîne dans le mesure du possible et compte tenu de la quantité d’hôtels aux Etats unis ce n’est franchement pas difficile.  En ce qui nous concerne nous les éviterons systématiquement et je renvoie ma carte de client fidèle.

les hôtels du groupe IHG sont répertoriés ici

Un désert habité : la faune

Arizona Sonora desert museum

Arizona Sonora desert museum

Comme promis nous allons voir quelques uns des animaux qui peuplent ce désert d’Arizona

Nous les avons rencontrés en semi liberté  à l’ Arizona – sonora desert museum toujours au milieu des cactus et de la végétation dont nous avons déjà parlé.

Ce superbe musée en plein air, du désert de Sonora, a été fondé en 1952. Il ne s’agit pas d’un zoo, tel que nous avons l’habitude de voir.

Ce  musée est destiné à présenter les richesses du désert dans les conditions les plus naturelles possibles. Il réconcilie les habitants du désert de Sonora avec leur environnement. Des sentiers mènent à différents espaces thématiques ( les montagnes, les prairies du désert, le jardin des cactus, les félins…)

Les animaux sont protégés par un filin invisible à l’intérieur duquel ils vivent comme à l’état sauvage; nous ne voyons que très rarement des grillages ou des clôtures.

Sous les Joshua trees (arbres de Josué), à l’ombre rare des ocotillos on observe des reptiles, des coyotes, des rats kangourous, des bobcats, des chiens de prairies, des biches, des loups etc… Plus de 100 mammifères, plus de 250 oiseaux, des poissons, des reptiles vivent ici entourés de près de 1300 espèces de plantes.

Une galerie souterraine permet d’observer les animaux qui creusent leurs tanières dans le sol.

Une autre galerie souterraine nous a permis de voir la vie aquatique d’un étang.

Les Rangers sont en permanence présents pour nous aider à comprendre et ils ne sont pas avares de détails.

Dans ce musée en plein air et en plein soleil les températures dépassent en juillet et août les 40° (en juin il faisait  37°); mais tout est prévu pour le confort du visiteur; de nombreux points d’eau fraîche jalonnent le parcours; des abris en bois et feuilles avec banc, un peu comme nos carbets guyanais, permettent de se reposer à l’ombre.

exemple d'abri pour se mettre à l'ombre

exemple d'abri pour se mettre à l'ombre

Un restaurant snack , une boutique et une librairie complètent ce complexe où on passe la journée entière si l’on veut  voir suffisamment.

lézard haut sur pattes

lézard haut sur pattes

à noter les griffes des pattes semblables aux iguanes

à noter les griffes des pattes semblables aux iguanes

le pic de Gila

le pic de Gila

des serpents nous n'avons vu que ce warning, heureusement !

des serpents dont nous n'avons vu que ce warning, heureusement !

l'heure de la sieste pour ce renard du désert

l'heure de la sieste pour ce renard du désert

sieste aussi pour ce couple de félins

sieste aussi pour ce couple de félins

les écureuils sont omniprésents et très familiers

les écureuils sont omniprésents et très familiers

grenouille près de l'étang

grenouille près de l'étang

chiens de prairie

chiens de prairie

Nous sommes tombés nez à nez avec toute une communauté de chiens de prairies, je ferai un billet spécial tellement nous les avons trouvés drôles

ce loup nous a observé longtemps

ce loup nous a observé longtemps

jolie biche pas farouche du tout (deer)

jolie biche pas farouche du tout (deer)

il y en a une grande communauté

il y en a une grande communauté

oiseau inconnu

oiseau inconnu

Nous voici chez les oiseaux, il y a deux volières au sein du musée :

Une immense dont vous verrez les vidéos en fin de billet et une plus intime réservée aux colibris;

Je ne connais pas les noms des oiseaux; si quelqu’un peut commenter je serai ravie d’ajouter les noms, merci.

Quail, de loin mon favori, le seul dont j'ai retenu le nom. Admire son plumet sur le haut du crâne

Quail, de loin mon favori, le seul dont j'ai retenu le nom. Admirez son plumet sur le haut du crâne

celui ci essayé de chapardé des restes de repas

Pic de Gila

inconnu

inconnu

IMG_6444

très beau bec rouge vif

très beau bec rouge vif

petite perruche

petite perruche

IMG_6484

colibri mâle

colibri femelle

colibri femelle

colibri toujours

colibri toujours

Encore une autre partie de la volière où les quails étaient plus nombreux

L’Arizona Sonora Desert Museum est en Arizona, à 12 miles à l’ouest de Tucson

2021 North Kinney Road, Tucson, Arizona 85743 U.S.A.

Directions, Hours & Rates Phone: (520) 883-2702, Email: info@desertmuseum.org

le  prix d’entrée de 9 à 12 us$ selon la saison

prochain article : les chiens de prairie

Saguaro National park et les cactus sauteurs

C’est le temps des vacances, les nôtres sont terminées, mais cette fois ci, j’ai envie de partager avec vous, mes lecteurs, ce magnifique voyage dans le sud ouest américain dont nous rentrons (mai/juin 2009)

Ce billet traitera du Saguaro National Parc et de L’Arizona-Sonora desert museum qui est dédié au cactus symbole de l’Arizona.
Des sentiers de randonnées permettent de découvrir une flore étonnante.
Nous sommes ici tout près de la frontière avec le Mexique, à 60 miles de Nogales et proche de Tucson, en plein désert de Sonora

Le saguaro (cierge) c’est lui, ce cactus à plusieurs bras. C’est une imposante colonne, striée de cannelures. Adulte, il peut dépasser les 15 mètres de haut, peser 10 tonnes et vivre plus de 200 ans mais sa croissance est très lente, 40 ans pour atteindre 3 mètres de haut.
Au bout de 75 ans, des bras lui poussent, ce qui lui vaut son nom de "chandelier"

IL porte des fleurs jaunes et blanches puis des fruits que les indiens récoltent à l’aide de long bâtons pour en faire des confitures et du fudge… entre autre
Les fleurs du saguaro s’ouvrent la nuit et attirent une petite chauve-souris qui, en se nourrissant du nectar, assure la fécondation.

Il fleurit une fois par an, tout en haut du tronc et par chance nous étions là au bon moment. Sur cette photo, les fleurs sont presque fermées puisque nous y étions de jour.

Décor aux pigments, sur un des murs de l’église de la Mission San Xavier del Bac que nous visiterons un autre jour

Le cactus saguaro est aussi un véritable HLM; il sert de refuge à de nombreux animaux : la chauve -souris à long museau butine les fleurs, la chouette-elfe et le pic de Gila habitent le tronc du cierge, d’autres oiseaux tressent leurs nids entre ses bras ou s’y réfugient pour échapper aux prédateurs

A table !

D’autres végétaux se sont adaptés au désert comme  le mesquite tree aux fèves sucrées, le yucca, l’agave (ci dessus) qui affectionne les lieux rocheux et montagneux; certains sont de vrais arbres comme l’acacia "griffe de chat"

Saguaros à des âges différents

J’aime bien cette couronne jaune mais vous avez vu ces épines !!

Saguaro HLM (plusieurs familles peuvent cohabiter harmonieusement)

Belle fleur éphémère sue ce cactus

Le voici le fameux jumping cactus, celui là même qui est venu se planter dans les molets de Monsieur !!

IMG_6268


IMG_6216


IMG_6163

De son vrai nom: cholla, mais il porte très bien son surnom de "jumping cactus"

En effet, si on s’approche trop près, une de ses petites boules peut sauter sur les jambes, nues de préférence, et vient se planter avec ses multiples aiguilles dans votre chair.
Mon mari en a fait les frais, et j’ai dû opérer sur place à l’aide de 2 pierres plates.

Pendant que j’enlevais sur un molet, une autre est venu se planter dans l’autre jambe
Cela fait mal et laisse pendant quelques jours de petits pointes rouge sur la surface de la peau
Nous avons demandé au ranger si c’était venimeux, réponse non, mais penser quand même à désinfecter !!

Ces cactus n’affectionnent pas tout le monde, certaines personnes sont plus "cactus magnétiques" que d’autre, moi, ils ne m’ont pas sauté dessus.

en enregistrant cette vidéo j’étais encore sous le choc du cactus sauteur, merci d’excuser mes commentaires un peu désordonnés :)

prochain billet la faune