Comment se faire voler 250 $ en dormant dans un hôtel Holiday inn non fumeur aux Usa

Bien sûr vous êtes sur mon blog dédié aux voyages et ce que je vais vous expliquer, fait partie du voyage, puisque aujourd’hui nous allons parler hôtellerie.
Lors de notre dernier voyage, cet hiver, sur la côte ouest des Etats unis nous avons fait l’expérience des dérives liées à l’insuffisance de maîtrise de la loi anti tabac dans les hôtels.
Nous avons séjourné dans divers hôtels

Le dernier soir nous avons dormi dans un  Holiday inn appartenant au groupe IHG (Inter Continental Group Hôtel) en Californie.
Nous avons été victimes d’un débit non approuvé de 250 us $ après notre départ alors que le matin même la directrice en personne nous avait remis notre facture sur laquelle aucune charge supplémentaire n’était due et donc un compte à 0.00.

Nous sommes partis prendre l’avion tranquillement.
Moi j’appelle cela du vol
Nous avons mis 4 mois pour comprendre le mécanisme du piège qui permet de voler ainsi  en toute impunité le client européen principalement.
1- la loi anti tabac en vigueur dans de nombreux états interdit de fumer dans les lieux publics et dans les hôtels qui deviennent de plus en plus 100% non fumeurs.
2- les directions d’hôtels font signer un papier indiquant que le non respect du règlement de l’hôtel interdisant de fumer sera sanctionner par une amende de 250 $ (chez Holiday inn)
Mais l’hôtelier ne présente pas de règlement intérieur écrit précisant les modalités qui conduisent à la verbalisation (flagrant délit, déclenchement du détecteur de fumée etc…)
3- L’hôtelier demande votre carte bancaire et prend l’empreinte, c’est normal, ça se fait partout
4- L’hôtelier vous présente une feuille avec les caractéristiques de la chambre louée en posant son doigt sur l’emplacement où vous devez signer.
Vous êtes fatigués par la route, vous avez hâte de prendre une douche, vous faites confiance et vous signez au plus vite.
Vous n’avez pas vu les petits caractères figurant juste au dessus de votre signature disant :
« I authorize the hotel to charge my credit car for all incurred charges during my stay » Cela signifie : « j’autorise l’hôtel à prélever (ou débiter) sur ma carte de crédit pour toutes les charges survenues pendant mon séjour »
Vous  venez de signer ce qui est écrit : « une autorisation de prélèvement » par un moyen de paiement, la carte bleue.
Ceci est un ordre de paiement «en blanc» pour un montant inconnu de vous, que la banque en France, doit obligatoirement exécuter conformément à notre code monétaire et financier.
Cet ordre est irrévocable après prélèvement.
Le piège est là:
 l’absence de règlement fixant les conditions de verbalisation des clients pour l’usage de cigarettes, 
la signature d’une autorisation de prélever votre carte de crédit
Ceci va au delà d’une simple prise d’empreinte qui, elle, ne constitue pas un ordre de paiement
Dans les jours qui suivent votre départ de l’hôtel, votre compte sera débité d’un montant correspondant à celui de l’amende que vous avez signé.
Vous contesterez cette opération auprès de votre banque, celle ci va mener son enquête sur les conditions d’exécution de l’opération.
La banque vous communiquera les éléments de réponse de l’hôtelier :
un court message indiquant le motif :

  • odeur de fumée de cigarette dans votre chambre après votre départ
  • la feuille que vous avez signé autorisant le prélèvement sur lequel l’hôtelier aura calqué après votre départ l’empreinte de votre carte bancaire (c’est l’autorisation de prélèvement)
  • une facture de 250 us$, non approuvée par signature, correspondant au montant de la pénalité si on vous prenait en train de fumer dans une chambre non fumeur.
  • le document qu’on vous a fait signer au «check in» précisant le montant de la pénalité si vous fumez.

Tous les éléments sont réunis: autorisation de prélèvement, signature, empreinte et connaissance du montant.
La banque vous répond que vous avez signé un ordre irrévocable et que vous connaissiez le montant du débit, l’hôtelier a été payé, c’est légal.
Bien sur nous ne fumons pas et avons été victimes d’une fraude par Holiday inn
Je précise que la femme de ménage était rentrée dans notre chambre en notre présence quand nous sortions les bagages pour vérifier l’état de la chambre et avait commencé à vider les poubelles. Tout était ok et nous étions loin d’imaginer que le mécanisme parfait de la fraude allait tomber sur nous.
J’ai bien évidemment fait des recherches pour aller plus loin dans la compréhension de ce vol et j’ai trouvé une information terrifiante sur le blog de Christopher Elliott,  avocat pour les consommateurs et journaliste travaillant notamment pour le National geographic traveler.
Here’s how smokers circumvent the rules: After checking in, they light up in their rooms and flush the evidence down the toilet. Then they phone the front desk to complain about the odor of cigarette smoke, and when an employee offers to move them, they decline, saying they’ve already unpacked.
“However, the guest has just established that it was a previous guest who smoked in the room — not they — and any chance of charging the smoking fee has gone out the window,” McElroy told me. “And God save the poor desk clerk who goes back in the records to back-charge the previous guest who stayed in that room.”

Vous traduirez vous même mais je vous donne la teneur des propos :
Si vous êtes fumeurs dans un hôtel non fumeur, entrez dans votre chambre, allumez une cigarette, faites disparaître les preuves dans les toilettes. appelez la réception pour vous plaindre de l’odeur de cigarettes mais refusez qu’on vous change de chambre sous prétexte que vous avez défait vos bagages. Vous pourrez fumer en toute impunité puisque que ce sera le précédent occupant de la chambre qui (comme moi) se verra débité de l’amende pour fumée même s’il n’y a jamais fumé !!!
Ceci est une pratique très connue des américains fumeurs pour se prémunir contre le risque important de se voir infliger une amende pour le tabac dans les hôtels non fumeurs.

En conclusion, amis voyageurs, qui dormirez dans les hôtels de la chaîne IHG et en particulier chez Holiday inn et Holiday inn express vous serez obligés de signer cette autorisation de prélèvement. Informez la direction que votre chambre sent la fumée même si c’est faux.

Et surtout au check out, n’oubliez pas:

de réclamer l’empreinte de carte bleue prise et signée au check in et détruisez là

de prendre votre facture avec un solde dû à 0,00
Quoique le mieux est d’éviter cette chaîne dans le mesure du possible et compte tenu de la quantité d’hôtels aux Etats unis ce n’est franchement pas difficile.  En ce qui nous concerne nous les éviterons systématiquement et je renvoie ma carte de client fidèle.

les hôtels du groupe IHG sont répertoriés ici

Publicités